Le Body Shaming, cette plaie de notre époque

partager

lady-gaga-super-bowl-belly

Aujourd’hui, c’est (gros) coup de gueule.
Aujourd’hui, je vous parle d’un problème qui ne me touche pas que moi personnellement, mais qui nous touche toutes et tous, tous les jours : le Body Shaming.

Ça fait longtemps que j’ai envie de vous parler de ça, et c’est en voyant ce qu’il se passe pour Rihanna dans l’actu que je me suis dit que c’était maintenant ou jamais.

Pour celles qui n’ont pas suivi (et c’est tant mieux), Rihanna en prend en ce moment même plein la gueule parce qu’elle a pris du poids. Il suffit de taper « body shaming » dans google pour voir que tout le monde ne parle que de ça.

rihanna

Des milliers de commentaires haineux sur ses réseaux sociaux, tout le monde y va de sa petite remarque, jusqu’à ce qu’un « journaliste » américain mette le feu aux poudres en sortant un article sobrement appelé «Is Rihanna going to make being fat the hot new trend ?» (Rihanna va-t-elle mettre à la mode le fait d’être grosse ?). La classe non ? Évidemment le contenu dépassait des sommets : «Un monde de femmes taillées comme un dirigeable piégé dans un maillot une-pièce sera peut-être notre horizon maintenant que Rihanna se balade en ayant l’air de porter un costume de sumo». Méga top super classe. 

Comment aurait réagit ce gars si un quart de la planète se mettait à débattre sur ses coucouilles qui pendouillent et le fait qu’il pue des pieds ? Il aurait pas trop kiffé je pense.

rihanna bitch please

Il y a quelques mois, on avait aussi atteint des sommets pendant le Superbowl aux États Unis. Lady Gaga avait littéralement mit le feu pendant la mi-temps, avec un show de fou furieux en chantant 8 chansons d’affilée en 14 minutes, en changeant 3 fois de tenue, un coup suspendue au dessus du stade ou portée par des dizaines de danseurs, entourée de flammes, de feux d’artifices, le tout en dansant et chantant, pour finir quasiment a-capella au piano en étant à peine essoufflée. Belle gosse. La classe non ?

lady gaga yep

Bah non. Internet s’est embrasé non pas pour sa performance hors du commun, mais pour… son petit bidou un peu mou qui gigottait de temps à autre pendant 3 petites minutes.

lady gaga

Vous vous rendez compte ? Des millions d’années d’évolution, des siècles de guerres, de maladies, d’évolution des moeurs, pour arriver à l’abolition de l’esclavage, la pénalisation du racisme, les droits des homosexuels, le droit de vote des femmes et tout et tout, pour arriver aujourd’hui et se focaliser sur… le bourrelet de Lady Gaga. Des centaines de générations d’humains avant nous auraient bien honte de voir ce qu’on a fait de tous leurs efforts.

Il se peut que vous ayez remarqué son petit bidou sur la photo de couverture de cet article. Peut être même que vous vous êtes fait la réflexion, oh tiens Lady Gaga a du bidou. Si au fond ça vous rassure sur votre propre corps, alors tout va bien. Par contre si ça vous fait rire, il faut se poser des questions.

lady gaga stop

Attention, les femmes de sont pas les seules touchées par le body shaming, oh que non !

Prenez un des sex symbol incontesté de cette planète : Leonardo DiCaprio.

Je pense qu’il n’y a pas une seule nana célibataire sur la terre qui lui mettrait un gros râteau.

Et bien le mec, on a rien trouvé de mieux que d’aller le paparazzier en vacances, alors qu’il prenait du repos bien mérité après avoir enchaîné un an de tournage, et on est allés se moquer de sa bedaine et de son air négligé. Les journaux s’en sont donnés à coeur joie, la chute du sex symbol, le mec est devenu gros et dégueulasse, beurk beurk on vomit partout.

leonardo-dicaprio-beard-beach-volleyball-070714

En fait le gars a juste passé la quarantaine, il a certes pris un peu de poids, mais en fait il fait ce qu’il veut hein ! Si il a envie de pas faire de sport de tout l’été et de manger des gaufres au nutella sur son yacht, qui sommes nous pour le lui reprocher ? (Ps: il me semble en plus qu’il avait pris ce poids pour les besoins du tournage de « The Revenent », pour lequel il a eu l’Oscar du meilleur acteur. Je pense que ça valait le coup de se laisser aller un peu non ?)

En attendant, il s’est tapé la moitié des tops model les plus canons de la planète, et il sirotte son cocktail tranquillement assis sur 200 millions de dollars de fortune, alors je pense qu’il se fout un peu de ce qu’on pense. Et il a bien raison.

Alors ok, je caricature. Mais le problème dans tout ça, c’est que se moquer de l’apparence des autres est malheureusement devenu une bien mauvaise habitude dans notre société.

Ce qui est dingue, c’est que ça prend souvent tellement d’ampleur que stars visées se retrouvent obligées de répondre à la « polémique » pour s’expliquer. Mais s’expliquer de quoi au juste ? Pourquoi des gens auraient besoin d’explication à propos d’un petit bidou ou que sais-je ?

je sais pas

Prenez le cas Britney Spears, la pauvre en a tellement pris plein la gueule par les magazines et les réseaux sociaux qu’elle a totalement pété un câble et s’est rasée la tête en larmes. Imaginez sa détresse.
Quand elle était gaulée elle était traitée de pu**, quand elle a pris du poids on s’est foutu de sa gueule. Jamais tranquille.

Le pire dans tout ça, c’est que là on parle de personnalités publiques. Mais tout ça arrive tous les jours et pour beaucoup de gens, qui n’ont bien souvent pas les épaules assez solides pour supporter de telles remarques. C’est absolument destructeur.

Le problème est que nous sommes sans cesse conditionnés par des idées de « normes » sur le physique. Il suffit de feuilleter n’importe quel magazine féminin par exemple. Entre les mannequins gaulées comme jamais et les retouches photos, nous sommes abreuvés de corps bien trop parfaits pour être vrais. Et quelques pages plus loin, 10 pages dédiées à nous vendre la dernière tendance régime pour avoir le corps parfait pour l’été.

En gros on nous dit: Voici le corps parfait, tu l’as pas, alors fais ce programme super cool et tu seras parfaite. Évidemment c’est complètement bidon, et nous voilà a complexer de notre corps alors qu’on avait rien demandé à personne. On vient clairement de payer pour acheter un magazine tout ça pour culpabiliser et se rendre faussement compte qu’on pas pas le corps qu’il faut. Hey, on est pas venues ici pour souffir okay ?

pas venue ici pour souffir okay

Nous sommes tous dans le même bateau. Et il y aura toujours pire que soi. Alors pourquoi aller pointer du doigt la bedaine de l’un, les cheveux parsemés de l’autre, les petites jambes, les grands fronts et j’en passe ? Tout ça alors qu’on ne supporterait pas qu’on nous fasse la même chose.

C’est comme si, dans notre mal-être, il fallait que l’on se rassure en pointant les défauts des autres. En rendant l’autre personne encore plus mal que soi au passage.

C’est comme si, pour se défendre de ces normes physiques impossibles à égaler, on cherchait à trouver la petite bête chez les personnes qui s’en rapprochent. Trop de gens sont, intimement, trop contents de savoir que Rihanna, la bombe sexuelle, a grossi. C’est vraiment malheureux, et ça traduit un vrai problème de fond dans notre société.

Pourquoi tant de haine envers les femmes à forte corpulence qui s’assument publiquement, et le crient haut et fort ? C’est justement ce dont notre société a besoin !

big girls

Il faut rappeler que rien qu’en France, l’anorexie touche environ 230 000 femmes. Sans parler des autres troubles alimentaires et des hommes, eux aussi touchés (1 homme pour 9 femmes). Et sans oublier non plus que 5 à 10% des anorexies entrainent une tentative de suicide. C’est la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans. C’est vraiment hyper grave.

Prenez mon cas : Je suis blogueuse mode, je fais des photos de mes looks que je poste sur ce blog et sur mes réseaux sociaux. C’est déjà un gros travail sur moi même, comme je vous l’avais expliqué dans mes deux articles sur la confiance en soi, ICI et ICI. Car non, je ne suis pas dans les normes. Non, je ne fais pas un joli 34, oui, j’ai parfois du mal à trouver une tenue qui me va bien car mon corps est loin d’être parfait. Et pourtant je continue, j’essaie de vous transmettre du mieux que je peux une idée du corps « normal » et du fait qu’il faut s’accepter telle qu’on est à travers mes articles humeur.

Encore plus récemment, depuis que je me suis lancée à fond dans les sketches humoristiques sur Youtube, dans lesquels je me fous moi même la honte en me déguisant. Genre le voisin pervers qui bave avec son mono-sourcil dans ma dernière vidéo.

Et bien ça ne m’empêche pas de me taper des commentaires dégueulasses et rabaissants, que ce soit sur instagram, en commentaires de mes articles ou même par mails anonymes (oui, c’est toujours facile de blesser les gens tout en assumant pas de dire qui on est). Un coup je suis moche, un coup je suis pas drôle, et je devrais même avoir honte d’inciter ma communauté à être grosse comme moi. Toujours plaisant à lire. 

seriously

Et bien non, on continue. On continue à faire ce que l’on veut de son corps, et de sa vie tout court.

Si je les écoutait, j’arrêterai tout, je n’oserait plus rien faire.

Car le body shaming est un cercle vicieux : On attaque les gens qui s’éloignent des normes, on les fait taire, et on rend ces mêmes normes encore plus fortes !

C’est en se battant contre ce diktat que les grandes marques ont été obligées de faire des collections entières pour les grandes tailles, que le patron d’Abercrombie & Fitch a été obligé de s’excuser publiquement après avoir dit qu’il ne proposerait pas de XL dans sa marque car il ne veut que des gens beaux.

C’est grace à ce combat que la « loi mannequin » vient enfin de rentrer en vigueur en France. Désormais les mannequins devront obligatoirement obtenir un certificat médical pour exercer. Exit les mannequins maigrissimes et affamées. Les publicités devront obligatoirement porter la mention « photographie retouchée » lorsque la morphologie du mannequin aura été retouchée.

Et croyez moi, on va voir cette mention partout ! Car aucune femme au monde ne peut se venter d’avoir ni rondeurs, ni cellulite, ni vergetures, ni taches de naissances, ni poils etc… Le corps humain est comme il est, tout simplement.

D’ailleurs, un grand respect à Alicia Keys, qui a décidé de bannir définitivement le maquillage de sa vie depuis plusieurs années. C’est au naturel, ou rien ! Et la voilà en direct le samedi soir pour The Voice USA devant 36 millions d’américains. Et elle a raison, car même sans maquillage, elle est sublime. Et elle a fait plier les plus grandes marques de luxe, qui ont fini par la prendre en égérie, toujours sans aucun maquillage ! Une révolution !

alicia keys

Et surtout, un ÉNORME respect à ASOS qui vient enfin de décider de ne plus gommer les vergetures sur les fesses de leurs mannequins. Ça peut paraître ridicule, mais croyez moi c’est un pas en avant énorme !!!

Alors pour conclure cet article, deux choses.

D’abord, ne vous laissez pas attirer par la facilité de juger le physique des autres. On ne s’en rend par forcément compte, mais on a vite fait de juger un défaut chez les gens, surtout quand on ne les connait pas.

Personne n’accepterait que quelqu’un se moque ouvertement d’une personne en situation de handicap ou d’une personne malade. Parce qu’elle ne l’a pas choisi, elle le subit déjà suffisamment au quotidien, et parce que de toute façon c’est dégueulasse.

Et bien c’est pareil avec le physique. Personne n’a choisi son corps. Et si on pense que la personne pourrait faire des efforts pour l’améliorer, déjà c’est souvent complètement faux, et puis même si c’était vrai, ça va pas nous empêcher de vivre. Et se moquer d’elle ne nous aidera pas à mieux dormir non plus.

N’oublions jamais que nos actes et nos paroles peuvent profondément blesser les gens, que ce soit voulu ou pas.

Ensuite, si vous êtes vous même victime de remarques, ne les écoutez pas. C’est dur, mais vous devez continuer à avancer. Vous montez les marches vers l’aboutissement de vos souhaits, vers le bonheur. Ces gens cherchent à vous attraper la jambe pour vous faire reculer de quelques marches, en espérant vous ramener à leur faible niveau. Et bien marchez leur sur la main.

Sois forte, personne ne sera jamais une meilleure toi que toi même.
Que penses-tu de tout ça ? Allez, un petit commentaire sous cet article ça fait toujours plaisir !

Et n’oublie pas de télécharger l’édition de Juillet de mon #Talatracker, ma petite astuce pour améliorer son quotidien et réussir ses objectifs !

Ah, au fait : La prochaine fois que quelqu’un vous critique gratuitement, envoyez lui ça. (Gardez cette vidéo sous le coude, elle peut servir dans pleins d’occasions)

 

partager

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *