Échouer, c’est mieux réussir

partager

ÉCHOUER, C'EST MIEUX RÉUSSIR

Ne jamais baisser les bras. S’il y a bien une chose qu’on devrait nous apprendre à l’école, c’est bien ça.

On vit dans une société où tout va très vite, et où on veut tout, tout de suite. Et on en oublie la chose la plus importante qui a fait de nous ce que nous sommes: la persévérance.

C’est une des choses qui m’a le plus frappé quand je suis arrivée dans le monde des « adultes ». En quelques mois/années, on passe d’une vie plutôt sereine à une vie où on croule littéralement sous les responsabilités : le travail, gagner sa vie pour payer son loyer et se nourrir, se faire à manger, prendre soin de soi, garder des relations sociales malgré le manque de temps, réussir à long terme professionnellement, rester en bonne santé etc…

echouer mieux reussir

Du coup, dans cette vie millimétrée, on refuse totalement l’idée d’échec : on a pas le temps, et encore moins les moyens de se permette d’échouer alors qu’on a 500000 trucs à penser/faire.

Résultat des courses : On stagne. Le temps passe, et nous on reste là, à regarder le train du temps défiler à toute allure. Quoi ? On est déjà en octobre, Noël c’est déjà dans à peine 2 mois ?! Ça passe beaucoup trop vite !

Mais pourquoi, me direz-vous ? Parce qu’on a totalement oublié l’essentiel : Le seul et unique moyen d’évoluer, c’est d’échouer.
Or, avoir peur d’échouer, c’est se détourner du risque et rester dans sa zone de confort.

echouer mieux reussir 2

Pour moi, le meilleur exemple c’est celui de la musculation.
Une personne qui a peur d’échouer va, au choix, ne pas du tout essayer, ou alors tenter de soulever une grosse altère, se faire très mal au bras et rentrer chez elle, dépitée.
Alors que l’autre personne, persévérante, va tenter de soulever ce poids, et va échouer. Elle va réessayer avec un poids bien plus léger, réussir. Puis revenir à la salle régulièrement, et à force de soulever ces poids plus légers, va se muscler le corps petit à petit. Puis, après un peu de temps et de patience, aura développé ses capacités à soulever cette grosse altère de départ, sans difficultés, sans douleur, facilement. C’est ça qui est bien avec l’échec. Car même si la première personne avait réussi à soulever l’altère, ça aurait été par chance, ou avec difficulté. Alors que la personne « entrainée », y arrivera désormais sans aucun problème. 

C’est comme décider de faire un gratin de pâtes bof bof, plutôt que de prendre le risque d’ouvrir un livre de recettes et de tenter un truc un peu plus compliqué. Certes, on s’expose au risque de faire un gloubi-boulga dégueulasse. Et au pire, c’est pas si grave, non ? Mais en se faisant un peu confiance, on va peut être carrément bluffer nos invités, tout en améliorant nos capacités en cuisine.

echouer mieux reussir 3

Vous imaginez, si on faisait passer le permis aux gens dès la toute première heure de conduite ? Souvenez vous comme vous étiez totalement nulle ce jour là. Et comme vous étiez un tout petit peu moins nulle à chaque heure qui passait, où c’est en faisant n’importe quoi sur la route que vous appreniez comment conduire normalement.

Maintenant, pensez à ces millions d’échecs qui vous ont amené à ce moment précis où vous lisez ces lignes :

– Vous n’êtes pas née aussi développée que maintenant. C’est en disant areuh areuh que vous avez progressivement appris à dire Papa Maman pour enfin devenir la pipelette que vous êtes.
– C’est en vous faisant caca dessus que vous avez appris à aller au pot puis aux toilettes. Bah oui hein !
– C’est en vous mangeant l’angle de la table basse dans le genou que vous avez appris à ne plus courir comme une poule sans tête dans le salon
– C’est en goûtant tout les aliments possibles que vous vous êtes fait une idée de vos goûts.
– C’est en allant à l’école facile 15 ans de votre vie, en vous tapant des milliers d’interros et de bonnes et mauvaises notes que vous êtes passée de savoir lire votre prénom à résoudre des calculs mathématiques hyper complexes tout en développant des concepts philosophiques tout en sachant expliquer des phénomènes micro cellulaires.
– C’est en prenant l’immense risque d’enlever les petites roues que vous avez appris à faire du vélo. Non sans vous défoncer les genoux plus d’une fois.
– C’est en vivant des expériences amicales et amoureuses plus ou moins réussies que vous avez appris à vous socialiser, et à réussir vos expériences actuelles.
– C’est en vous formant que vous avez appris votre métier.
– C’est en mettant la clé USB dans le mauvais sens que vous avez trouvé le bon sens pour l’insérer.

N’oubliez jamais que Rome ne s’est pas faite en 1 jour. Que pour chaque très grande réussite que vous entendez à la télé, que ce soit dans le business, dans le sport ou dans l’art, il y a des centaines de milliers de gens ayant prétendu à la même réussite, mais qui ont baissé les bras en chemin. Ceux qui réussissent sont ceux qui ont tenu bon, et qui se sont relevés à chaque échec.

Usain Bolt ne s’est pas réveillé un matin en étant l’homme le plus rapide du monde. Il l’est devenu.
Le Président ne s’est pas réveillé un matin en étant président. Il s’est secoué les fesses pour le devenir. Et sur le principe, qu’on l’aime ou pas, ça a du être un sacré parcours du combattant.
Ryan Gosling ne s’est pas réveillé un matin en étant une bombe sexuelle. Bon, si, le salaud, ça compte pas, c’est l’exception qui confirme la règle.

echouer mieux reussir 4

En tout cas, n’oubliez pas : Absolument tout ce que vous savez faire, vous l’avez appris. Et vous avez souvent échoué pour y arrivez. Tout comme vous n’échouerez pas à laisser un petit commentaire sous cet article, j’en suis sûre !! <3

partager

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu as tellement raison Megan! Il faut apprendre à oser et persévérer même si ce n’est pas facile c’est comme ça qu’on arrive au bout de nos rêves! Merci pour cet article <3

  • Alors là ….Je n’ai jamais commenté aucun de tes articles humeur même si je les aime par dessus tout mais je dois dire que celui-ci m’a foutu la chair de poule et les larmes aux yeux. Sérieusement chapeau Megan ! Je trouve qu’il a beaucoup de sens et que tout est bien vrai et motivant par la même occasion tiens ! (Bon la muscu je laisse ça à Ryan oklm). Allez allez continues de nous écrire ces jolies mots on adoreeeeee x 10 0000 <3

    Chloé

    1. Merci Chloé d’avoir pris le temps de me laisser ce commentaire. Ça me fait très plaisir et comme je l’explique souvent, pour nous c’est une sorte de jauge afin de savoir si cela plait 🙂
      Je te fais de gros bisous

  • Juste un mot : MERCI !
    Merci Megan !
    Merci pour un peu tout en fait !!!
    Grâce à toi, on ne se sent plus seule. Tu es comme une copine, que l’on suit tous les jours sur le blog, snap ou instagram, et avec qui on se sent compte qu’on partage beaucoup des choses finalement, des bonnes comme des galères !! ^^
    Tes articles humeur me font toujours chaud au coeur et me redonne le sourire ! Et celui-là tombe à pic vu ma situation !
    Encore merci et surtout continue comme ça tu es géniale !
    Hâte de te rencontrer !!
    Je t’embrasse.

  • Ca fait du bien de lire ce genre d’article réaliste !! Effectivement arriver dans le monde des « adultes » c’est tellement de tracas, de responsabilités … et la peur d’échouer … mais comme tu dis on doit échouer pour apprendre et avancer !

    Merci pour cette dose de motivation que tu nous donnes tous les jours !!

    Des bisous !
    Solène de carnetquotidien
    http://www.carnetquotidien.com

  • Merci Megan pour ce bel article. Grâce à tes mots je vais reprendre ma vie sentimentale en main, malgré le dernier échec il y a forcément du positif qui m’attend quelque part… merci merci et merci pour tes belles paroles qui me redonnent envie de me relever ❤️