Savoir encaisser les critiques : une question de survie !

partager

accepter critiques

« Megan, t’es moche mais t’es drôle ! »

Hummm, vous sentez ? Cette douce odeur de méchanceté putride qui flotte dans l’air ? Cette violence brute habilement adoucie par un compliment à peine pensé ?

C’est malheureusement ce à quoi nous sommes toutes et tous confrontés tout au long de notre vie, qu’on le veuille ou non, et surtout qu’on le mérite ou pas : la critique.

Ces dernières années, je vous ai beaucoup parlé de confiance en soi sur ce blog : Je vous invite d’ailleurs à vous balader dans la catégorie « Articles Humeur », il y a plein plein d’articles à lire si ce n’est pas déjà fait ! 🙂

Malheureusement, toutes ces pensées positives et cette détermination peuvent rapidement être réduites à néant par l’une des choses dont l’être humain est le grand spécialiste : la critique.

Attention, avant de continuer, il est important de bien définir de quel type de critique je vous parle aujourd’hui. Pour moi, il y en a deux :

La critique constructive, et l’attaque personnelle.

La critique constructive peut aussi bien être positive que négative. Son objectif est de vous pousser vers le haut, de vous aider à vous améliorer. Il est vital de savoir les écouter, et surtout de les prendre en compte. Une bonne critique constructive, même très négative, doit vous aider à vous remettre en question pour être capable de faire encore mieux.

Ne cherchez surtout pas à les éviter : sans critiques constructives, vous seriez incapable de réellement savoir si ce que vous faites est bien (suis-je vraiment bien habillée ? Ma coupe de cheveux me va bien ou pas ? Ce dessin que je viens de faire est-il beau ou c’est juste moi qui l’aime juste parce que j’ai passé 5h dessus ? Mon plat est-il assez assaisonné ou pas ?), bref vous avez compris. Sans critiques constructives, impossible de s’améliorer.

Bien-sur, la critique constructive peut aussi profondément vous blesser ou vous déstabiliser. On peut tous faire de la vraie merde par moment. Une grosse engueulade de couple où vous aviez finalement totalement tord depuis le début. Une semaine de boulot où vous êtes totalement passé à coté de l’objectif, voir même commis de graves erreurs.

La critique va vous faire mal, mais au fond, elle ne fera qu’appuyer sur une vérité retentissante que vous essayez de vous cacher. Et vous aidera à éviter que ça ne se reproduise dans le futur.

Une fois la douleur estompée, vous en ressortirez plus forte !

L’attaque personnelle, c’est tout l’inverse. Un seul et unique but : vous blesser, vous rabaisser. C’est totalement vile et perfide. L’attaque personnelle, contrairement à la critique constructive, va uniquement chercher à appuyer là où ça fait mal, quitte à en rajouter en grossissant le trait et en faisant abstraction de la réalité et du positif. L’erreur au travail se transforme en incompétence, en manque de professionnalisme, en bêtise, comme si vous n’aviez jamais fait un seul truc de bien au boulot de votre vie, à tel point que vous commencez à douter de toutes vos capacités et de votre place dans l’entreprise.

Si l’attaque personnelle est aussi blessante et efficace, c’est parce qu’elle part toujours d’une petite vérité qui blesse, et qu’elle appuie dessus tellement fort qu’elle en devient énormissime.

Le problème, c’est que la barrière entre la critique constructive et l’attaque personnelle est parfois infiniment mince, et qu’il est souvent compliqué de savoir de quel coté placé les critiques que l’on reçoit.

Soit on est trop à l’écoute, à fleur de peau, et chaque critique nous détruit un peu de l’intérieur, soit on est trop sûre de soi, fermée, blindée, et on en devient une connasse qui n’écoute jamais personne et qui n’en fait qu’à sa tête telle une princesse.

Ce constat, je l’ai appris à mes dépends.

Je suis quelqu’un de très sensible depuis toujours. D’ailleurs, je suis HYPERSENSIBLE, cette « maladie » que l’on ne prends pas au sérieux. Mais je vous en parlerai plus tard, si vous le souhaitez (dites le moi en commentaire sous cet article ou sous ma dernière photo insta). J’ai, au fond, assez peu confiance en moi (comme quoi, les apparences sont parfois trompeuses, n’est-ce pas ?), et j’ai vachement besoin d’être rassurée dans ce que je fais, surtout que j’y met toute mon énergie et tout mon coeur. Autant dire que c’est pas toujours facile dans ce milieu, alors qu’on devient une personne « publique » sur les réseaux sociaux et qu’on s’expose à tous les haters, trolls et autres médisants chroniques d’internet.

Je suis extrêmement chanceuse car j’ai, je pense, de loin la meilleure communauté de lectrices de toute la planète: vous ! J’aime chaque seconde passée à lire tous vos commentaires, que ce soit sur le blog ou sous mes photos Instagram ou encore sur Youtube. Ça me donne la force de continuer et surtout de faire abstraction des quelques messages dégueulasses que je peux recevoir ici et là. Car leur minorité par rapport aux messages gentils me permettent de savoir que ce sont des attaques personnelles à ignorer.

Là où j’ai pris un gros coup, c’est quand j’ai appris, il y a quelques semaines, par des bruits de couloir, puis par des personnes de confiance, que des garçons, avec qui j’ai pu rire et de partager des choses, parfois perso, me critiquaient à la mort dans mon dos à tout va, auprès de tout à chacun.

Visiblement, on ne comprendrait pas ce que je fais dans ce milieu, comment je peux être suivie, que ok je suis drôle mais que mon physique horripile, voir donne envie de vomir. C’est vraiment dommage parce que je suis sympa mais que bordel ma personne ne leur revient pas, c’est physique.

Vous imaginez le coup de massue ? En réalité, on ne peut pas plaire à tout le monde, et ça je le comprends, mais bordel, à quel moment on peut avoir des mots si durs ?

Sur le moment, on est tellement déçue qu’on ne sait même pas comment réagir. On veut faire une dinguerie, faire un plan machiavélique pour confronter la personne à ses paroles, tout niquer, et à la fois tout laisser tomber, on se sent honteuse rien qu’en imaginant que des gens aient pu entendre ce genre de paroles à mon égard, on ne sait même pas combien de personnes pensent pareil, ça se trouve tout le monde me regarde en pensant ça, et si tout ça était vrai ? Et si j’étais vraiment à vomir ?

Et puis c’est là que j’ai compris. L’attaque personnelle, c’est de la jalousie pure et simple. Facile à écrire, difficile à accepter. Mais je me force à le penser 🙂

La vérité, c’est que je dérange, parce que je fais des choses différentes. J’ai un physique un peu différent, je suis pas la nana très jolie, je ne suis pas une mannequin, et pourtant je fais de la mode car c’est ma passion. Jusque là, une blogueuse mode ne doit pas forcément être une mannequin, si ? Je fais de la mode sérieuse et à la fois des conneries sur mes stories toute la journée, à me déguiser, à me ridiculiser parce que je trouve ça drôle. Et je fais en même temps une chaine Youtube humour (dont la dernière vidéo est sortie hier d’ailleurs, je vous encourage à y aller !). Tout ça en même temps. Même si ça surprend. Et je kiffe la vie.

Alors oui, sous prétexte que je ne rentre pas dans les cases, (Voir mon article « Arrêtons de mettre les gens dans des cases »), je devrais arrêter tout cela ? Parce qu’il y a quelques personnes qui ne peuvent pas me voir en peinture ?

Tout stopper, ce serait leur donner raison. Ma meilleure attaque, c’est de les ignorer. Peut-être qu’ils liront cet article (quelle ironie de penser ça de moi et d’aller lire mon blog ! Ahahaha), et cela ne changera rien, puisqu’au fond, je m’en fous.

N’oubliez pas que la vie est faite de critiques. Que vous en subissez chaque jour depuis votre enfance (repensez, à l’école, à quel point les enfants sont cruels entre eux. La moindre différence avec le reste du groupe et vous vous retrouvez dans le viseur). Et pourtant vous êtes toujours là. Plus forte que jamais, prête à affronter votre avenir.

La critique peut détruire quelqu’un. Repensez à ces tristes et célèbres histoires de chefs étoilés se donnant la mort après avoir perdu une étoile au guide Michelin, ou après s’être fait descendre par des critiques un peu trop virulentes pour être simplement objectives. Ça peut paraître extrême, mais lorsque l’on détruit totalement le rêve de quelqu’un, par méchanceté, les conséquences peuvent être horribles.

Imaginez les personnalités très connues de ce monde, que ce soit artistes, politiques ou n’importe quoi. Imaginez juste une seconde les kilotonnes de seaux de merde qu’ils se prennent à longueur d’année, que ce soit sur leur physique, sur leur art, sur leurs idées, ou sur leur vie perso. Je pense qu’à ce niveau là, savoir faire la part des choses est clairement une question de survie !

Alors, quel est le but de cet article ?

De vous faire comprendre que le plus important, face à la critique, c’est de savoir réellement, au fond de vous, ce que vous valez vraiment. Vous devez avoir conscience de tous vos points forts, et de vos points faibles. De vos qualités comme de vos défauts. Ce n’est qu’en ayant une vraie vision de qui vous êtes et de ce que vous faites que vous serez en mesure de faire la vraie différence entre la critique constructive visant à vous améliorer, et l’attaque personnelle visant à vous rabaisser.

Faites confiance aux personnes que vous aimez autour de vous. Leur avis sur vous vous aidera à faire le point sur ce que vous êtes. Et surtout, leur avis doit toujours être bien plus important à vos yeux que n’importe quelle attaque personnelle négative venant d’un inconnu.

N’oubliez pas que la méchanceté cherche à accentuer vos peurs, vos questionnements, vos failles, vos faiblesses. Si vous avez répondu à ces questions, alors rien ne pourra vous atteindre.

Comme le disait la grande philosophe Amel Bent, « Viser la lune ça ne me fait pas peur (…) mais toujours le poing levé. »

partager

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu es belle car tu es drôle, tu es belle car tu a l´air heureuse, tu es belle d’assumer et d’être fière de ce que tu fais. La beauté, c’est subjectif. On ne le répétera jamais assez. Être belle autrement que part une norme physique, c’est bien plus sacré. Tu es belle parce que tu es toi.
Quant aux gens qui trouve que tu es à vomir, donne leur du smecta. Il paraît que ça marche.
Ne change absolument rien, promis ? (Pas juré craché, on est filles, on ne doit pas faire ça … ;p) ❤️

  • Coucou Megan,
    Article touchant et motivant ! Je suis vraiment désolée pour toi que tu aies appris ça et de cette façon… Moi j’aime tellement ta façon d’être. Je me souviens t’avoir connu par les snaps de Camille quand elle montrait Helmut et que tu faisais toujours la rigolote et je me suis dis tout de suite il me faut une nana comme ça dans mon quotidien virtuel. Et justement j’aime ta différence et que tu ne sois pas la fille lisse au possible. Tu es belle, tu as des cheveux incroyables (lissage brésilien ou non), j’envie tes jambes et ta taille ! Tu as un rire tellement communicatif et tu respires la folie. Ne doute jamais de ta personne car tu mets le sourire à des milliers chaque jour. Et puis tu es quelqu’un de talentueux. Je me suis reconnu quand tu parlais du travail, c’est ce que j’ai souvent vécu et j’essaie de passer outre ! Merci d’être toi Megan et avec Helmut vous faites une fine équipe donc continuez comme ça 🙂 gros bisous !!

  • Mon dieu mais … comme quoi la « différence » dérange. Pourquoi les guillemets ? Parce que tu nous ressembles bien plus que d’autres blogueuses (Attention aucun jugement ici). Quand je dis « nous » je parle des filles avec des formes à qui tu montres qu’on peut être hyper lookées comme toutes les autres et ça fait du bien au moral.

    En ce qui te concerne toi, tu sais déjà tout le bien que je pense de toi et ton travail. Et je suis’ et resterai fidèle à tes posts qui nous font à la fois rire et prendre conscience des choses. Il n’existe que peu de personnes dans le monde du blogging aussi transparente, sincère et touchante que toi. La communauté qui te suit représente le’ fruit de ton dur travail et tu le mérites amplement.
    Merci d’etre toi et surtout reste-le !

    Love ❤️

  • Très bien écrit ton article. Et je le valide à 100%. Je me retrouve dans tellement de choses. Déjà, dans le côté hypersensible. Essaye d’expliquer aux gens que tu pleures autant de joie que de tristesse. Et très souvent pour rien selon eux vu qu’on ne perçoit pas les choses de la même façon. Aussi, par les différentes critiques. Il est vrai que les critiques constructives ne sont pas forcément agréable à entendre, mais elles permettent d’avancer dans le bon sens. Mais la méchanceté gratuite ! J’ai passé de nombreuses années quand j’étais plus jeune à entendre : Tes parents auraient dû t’appeler Isamoche et pas Isabelle ! T’es moche, on dirait Quasimodo. Et j’en passe bien sûr. Essaye de te construire après. Même si souvent on me dit que je suis jolie, je pense souvent à cela. Et toi Megan, certes tu me fais rire, mais tu me fais rêver aussi. Et personnellement, je te trouve belle. Ton beau sourire, tes yeux qui pétillent, tes cheveux (oui je sais ce n’est pas dame nature bla-bla-bla) 😉

    1. Les enfants sont parfois si méchants. J’espère bien que tu ne les as pas écouté !
      Si on te dit que tu es jolie, alors OUI tu es jolie ! Comme je l’écrit, les critiques physiques sont difficiles mais il faut écouter nos proches, et garder bien en tête que c’est souvent de la jalousie 🙂
      plein de gros bisous ma jolie

  • Je pense que les personnes ayant la critique facile et pas constructive, ont un sérieux problème avec eux même et donc remettent la faute sur les autres, parce qu’ils trouvent chez les autres ce qu’eux n’ont pas. (Grosse leçon de 2017). Je suis aussi fidèle à ton blog et insta, parce que tu es vraiment l’une des plus « vraies » et a qui on peut vite s’identifier. Pour parler de la beauté, je trouve vraiment que c’est subjectif parce que d’accord tu peux être aussi belle que Émilie ratajowksi machin la mais si t’es vide à l’intérieur et que t’es juste bonne à faire des posts insta, ça m’attire pas du tout perso. Puis toute façon que tu fasses les choses comme les gens veulent ou pas, il y aura quand des critiques. Donc rien de mieux que L’AUTHENTICITÉ. Et si tu trouves que c’est différence bah cultives là et c’est justement ça qui est bien. Des bisous (So sorry pour ce pavé.)

  • Pour moi tu reste la meilleure dans le monde du blogging!! Je te suis quotidienne et j’aime vraiment ton contenu heureusement que tu n’écoutes pas les critiques tu vaut bien mieux que tout cela.
    Tu es aussi belle que drôle! C’est dire
    En espérant te suive encore longtemps
    Bisous