Mes 5 petites hontes inavouables

partager

mes pires hontes 2016

Je vais vous révéler mes cinq dernière petites grosse honte… Vous n’êtes pas prêts !!!

mes pires hontes

Ceci n’est bien sur qu’une liste non exhaustive de quelques unes de mes hontes !

Un matin, pas réveillée, pas coiffée (en réalité, je ne me brosse jamais les cheveux sinon je ressemble à un balai à chiotte!), mal (très) mal habillée, j’ai recroisé un copain de collège. J’ai donc baissé la tête (en suppliant qu’il ne me voit pas), puis j’ai sorti mon portable en faisant mine d’écrire un sms. Le best combo pour éviter toute embrouille. Quand soudain, j’entends un « vous venez de faire tomber un papier ». What ? Euh un papier ? quel papier ? Bah oui, en cherchant dans ma poche de veste mon fichu portable, j’ai fais tombé un ticket de caisse. Youhouu, on s’en fou du ticket de caisse non ?
=> et bien voilà, je vous le donne en mille : j’étais piégée. Il a fallu de 2 secondes pour avoir un « oh Megan, c’est toi ! Trop marrant de te croiser là ! Ooh mais tu as gardé les mêmes joues qu’au collège ».  T R O P M A R R A N T. Je sais pas, je ne pouvais pas tombé sur ce gars quand je suis au top du top ? (oui, oui, je vois vos regards inquisiteurs, il m’arrive, PARFOIS, d’être au top… Du moins, à mon top quoi ! haha).

 

Sérieusement, avouez, ça arrive TOUT LE TEMPS ce genre de truc ? Le seul jour où il ne faut croiser personne, et bien BIM, tu croises la Terre entière…

 

mes pires hontes

En face de chez moi, il y a un bâtiment où des gens travaillent la journée. Une société quoi. Je sais donc que je ne dois pas me trimballer à poil car sait-on jamais, il pourrait y avoir quelqu’un qui passe… Mais une fois le soir, je peux m’en donner à coeur joie et me balader en tenue d’Eve. Et bien, j’oublie un peu trop qu’au dessus de la société, il y a des gens, des vrais, qui vivient là et qui fument aux fenêtres… Et qui me voit, bibi, à poil. Jusqu’au jour où j’ai croisé du regard un des gars me faisant coucou à la fenêtre. J’étais terriblement honteuse. Violée dans mon intimité limite hahaha

On peut pas être tranquille chez soi non ??? Ou alors, il faudrait que je songe à mettre des rideaux…

 

mes pires hontes

J’ai tendance à parler un peu trop vite, ou alors à ne pas réfléchir. Du coup, c’est assez récurrent que je sois gênée, voir très gênée.
Il n’y a pas longtemps, j’ai eu une personne très important au téléphone. Language soutenu, je fais du charme, je gère la conversation, je dois convaincre. Ça se passe plutôt bien jusqu’au moment ou Helmut commence à miauler fort, terriblement fort, comme si je l’étranglais. Je lui demande de se taire, en pleine conversation, et je m’excuse en disant que c’est mon chat Helmut. Le mec rit et me demande pourquoi j’ai appelé mon chat Helmut. Je lui réponds simplement que je voulais un prénom ridicule. Je me suis mise l’épée dans le pied. Son père s’appelait Helmut. Oups. #JeSors.

Dites moi que je ne suis pas la seule à faire ce genre de boulette ?

ps : Celle ci je la laisse juste pour que vous puissiez vous moquez de moi. Quand j’ai relu cet article, je me suis dis qu’il y avais quelque chose qui clochait dans cette expression ‘je me suis mise l’épée dans le pied ». Bah oui, en réalité c’est « se tirer une balle dans le pied »… humhum #NouvelleHonte

 

 

mes pires hontes

Vous voyez ce genre d’après midi entouré de pote et des potes de potes que vous connaissez à peine… Tout se passe bien, tout le monde rit, on parle. C’est super chouette !
Je ris, un peu trop fort apparement, que j’ai fais la connaissance d’un nouveau copain : MA MORVE. Oui, vous lisez bien, en rigolant trop fort, j’ai eu l’équivalent des chutes du Niagara qui sont sorties par le nez. Évidemment, je vous passe les détails : je n’avais pas de mouchoirs. Tout le monde gênée, moi y compris, j’ai du sortir de la table ronde pour aller chercher du papier toilette. Et bah pour revenir s’assoir avec dignité, c’était loupé !

Allez, vous aussi vous avez déjà vécu ça hein ? Ça ou un pet inopiné ? C’est le moment de tout avouer ! 

 

mes pires hontes

Et pas des moindres… Attention, c’est du lourd ! 
Quand il ne fait pas si chaud, je mets des collants transparents noirs (oui, dehors les collants transparents couleur chair qui font penser aux collants de nos arrières grands-mères). Je ne sais pas vous, mais moi je galère à chaque fois pour trouver une paire de collant propre et surtout pas abimée. C’est un vrai défi du combattant le matin quand je décide de mettre une paire de collant.
Bref, un matin je trouve la paire, pas abimée, niquel. En réalité je l’avais mise la veille, j’étais rentrée tard, je m’étais déshabillée vite et j’avais laissé la paire par terre dans la salle de bain. J’arrive en cours, et là une copine me sort mais Megan, c’est quoi derrière ton mollet ? dans ton collant ? ». Bah à vrai dire, je n’en savais rien. Ni une, ni deux, j’ai eu un revival de la veille, le déshabillage express.. Ma culotte était restée dans le collant, et j’avais enfilé ce collant avec cette dernière qui était du coup tombée dans une des jambes du collant. CLASSE OU PAS ?
Sur l’échelle de la honte, je pense que j’arrive à bon niveau…

 

Bien sur, ce n’est qu’un petit florilège de toutes mes hontes… Je ne peux pas tout vous révéler maintenant, sinon je crois que je vous perdrai haha
Et toi, c’est quoi ta dernière petite honte ?

 

partager

Vous aimerez aussi

Répondre à MaisaODS Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci Megan d’être toi tout simplement, tu es un joyau ! Je viens de lire cet article et j’ai bien ri, surtout pour la dernière anecdote avec le collant et la culotte dedans !

  • C’est sûr que niveau honte tu as battus tout les records! Ha ha
    J’étais morte de rire pendant tout l’article à t’imaginer dans ces 5 situations. En tout pour ma part, l’une de mes plus grosses hontes, c’était quand j’avais vers les 12 ans et au collège j’étais en jupe avec des collants, et je suis partis au toilettes( faire la grosse affaire). Et en ressortant, mes copines m’ont dit que j’avais du papier et quand j’ai regardé j’avais le rouleau qui me suivait, j’étais morte.
    En fait,je ne dirais pas la pire mais celle que je m’en souviens le mieux donc voili pour toi.
    Bref, je t’adore et ton blog aussi! <3

  • Re coucou Megan 🙂

    Je suis morte mdrrrrrrr juste je n’en peux plus !! Je ne me remet tellement pas du prénom ridicule mdrrr putain je rigole trop!! Et la dernière… La culotte dans le collant, oh mon dieu… Ma pauvre mdrrr tu me tues trop !! Bon et j’avoue que celle ou tu es a poil chez toi tranquille et que le gars te fait carrément coucou tout content mdrr mon dieu !
    Je me balade souvent à poil chez moi aussi et c’est vrai que des fois on n’y pense pas pour les fenêtres du coup je suis sur que quelqu’un m’a déjà vu à poil comme ça, mais heureusement je n’ai jamais croisé son regard mdrr

    Je t’embrasse xoxo
    Vivement un nouvel article de ce genre !! #TeamSnapMegan

  • Moi aussi ça met arriver de retrouver un string coincé au niveau du genou… Heureusement c’était un pantalon donc personne n’a rien vu, mais j’ai quand même mis plus de 3h à m’en rendre compte ! ^^
    Et sinon plusieurs fois ça m’est arriver d’éternuer plus fort que je ne le pensais (si tu vois qu’est-ce que j’veux dire…) ^^’

    Instagram : LilyBeige

  • L’histoire de la culotte dans le collant m’a bien fait rire haha ! Une fois quand j’étais en stage dans un magasin de meubles, je devais mettre une affiche de prix au dessus d’un lit d’enfant et c’était assez haut donc je monte sur le lit et là… 3 lattes du sommier qui ont lâché avec un gros boom dans le magasin en prime !! j’aurais voulu me transformer en souris !