Avoir 25 ans, ce n’est pas comme je l’imaginais…

partager

avoir25Ans

Hello moussaillons ! Dans deux jours, j’aurai passé un quart de siècle sur terre. Un quart de siècle… Vous vous rendez compte ? Un quart de siècle qui aura été rempli de tout un tas d’aventures, des hauts et des bas, la vie quoi. Un quart de siècle pour en arriver là. Bravo le veau et bonjour aux bébés de 1991 !

la crise des 25 ans

Déjà d’un point de vue théorique, dans deux jours je n’ai plus le statut « jeune »… Déjà que j’ai eu du mal à arrêter de dire « tarif étudiant » alors là, arrêter de dire « tarif jeune ». Gloups… Et oui, finito les réductions au ciné, aux musées, chez le coiffeur, la carte 12-25ans, même l’avion, le tarif jeune s’arrête à 24 ans. Bah oui, à 24 ans t’es encore pauvre, puis 25 ans, t’es censé être riche ! Je n’y avais pas pensé…

En gros la prochaine fois que j’aurai droit à une réduction, ce sera quand je serai… une Sénior, à plus de 60 ou 65 ans. Youpi !!!

 

25-ans

Il faut savoir un truc, 25 ans pour moi c’est pas la fin du monde, mais quand je repense à ce que j’imaginais de cet âge quand j’étais plus jeune, je me dis que j’en suis loin…  Pour moi, à 25 ans je me voyais mariée, avec des enfants, un boulot créatif qui me ferait dire que je suis une working girl / Business woman / Beyoncé, un loft sympa, une Audi TT décapotable (coucou la beauf attitude à 15ans), un cheval sauvage dans mon immense jardin (au milieu de Paris) que je pourrai monter quand je veux, je serai canon et bien foutue, plein d’argent pour partir en vacances partout et tout le temps… Hum hum comment vous dire ?

Alors  bon certes je ne suis pas à plaindre, je vis quand même avec mon chéri depuis 3/4 ans et nous avons un enfant, du moins un chat… (je vous assure c’est tout comme haha). Et à côté de ça, je suis indépendante puisque je suis auto entrepreneur avec mes activités de blog et en plus je suis freelance en tant que Graphic Designer. Mais à vrai dire, je ne sais pas vraiment ce que l’avenir me réserve…

Car justement, avant 25 ans, personne ne se fait de souci puisqu’on est encore « jeune ». Puis d’un seul coup, les gens s’interrogent : « mais sinon, tu vas faire quoi plus tard ? ».

Je vis au jour le jour. Pour l’instant je m’en sors bien, du moins je fais ce que j’aime et croyez moi, c’est un vrai plaisir ! J’aime avoir les horaires que je veux, j’aime découvrir des lieux, voyager, travailler en pleine nuit si j’en ai envie, tester des hôtels, des restaurants, des spas, j’aime écrire sur ce blog, j’aime faire des photos, j’aime rencontrer tout un tas de personnes et pour rien au monde j’aimerais avoir des comptes à rendre à un boss. À 25 ans, je suis mon propre patron et j’aime cette vie de ‘parisienne surbookée’.

Et je ne compte vraiment pas m’arrêter là !

Franchement, je ne regrette rien. En vrai, j’aurai pu, à 25 ans, avoir la vie que j’avais imaginé petite (en plus naze certes). Mais si ce n’est pas le cas, c’est parce que je l’ai décidé. J’ai pris des risques. Celui de faire un métier artistique et créatif, mais surtout celui d’être indépendante plutôt que de m’enfermer dans un bureau 8h par jour avec une routine à devenir aigrie comme un pruneau en quelques années. J’ai préféré prendre des risques, vivre mes envies et mes rêves à fond. Je suis toujours allée à fond dans 100% des projets que j’ai commencé, et peu importe que l’issue soit une réussite ou un échec. . Quand j’ai organisé des soirées pendant 3 ans, quand j’ai crée une marque éphémère, quand je suis partie 6 mois au Mexique (voir les articles qui vous racontent ça ICI et ), ou tout simplement quand je me suis lançée dans 5 ans d’études de Design Graphique, connues pour êtres difficiles, compétitives et impitoyables. D’ailleurs, je viens de me lancer un nouveau défi, et je suis sur un tout nouveau projet très très très très cool, vous en saurez plus dans les semaines à venir, je suis comme une dingue de vous montrer tout ça !!


Les choses qui te prouvent que tu arrives à 25 ans

Plus de légèreté, il y a quand même des signes de vieillesse qui ne trompent pas haha

avoir 25 ans

  • Autant, nous savons que le visage évolue, grandit, on devient femme. C’est normal, c’est la vie. Autant à 25 ans, le visage ne grandit plus mais vieilli. Et ça les gars, il faut s’y préparer ! Bonjour les crème anti-rides, bonjour les cernes.. enfin que dis-je ? les tranchées en dessous des yeux qui sont potes avec les ridules (qui elles même grandiront et deviendront des rides ! bouuuuh).

Visage, doux et joli petit visage, tu as bien changé. Bâtard.

  • Au niveau des soirées, de l’alcool… À 18 ans, faire la fête 3 soirs de suite, c’est easy, fingers in the nose… À 25 ans, c’est autre chose… un soir, ok, deux soirs middle, et trois soirs ? Impensable ! Quant aux gueules de bois… l’horreur ! De mon côté j’évite, je mets une journée à m’en remettre !

avoir 25 ans

 

  • De plus en plus de tes potes sont en couples, se marient ou même ont leur premier enfant. Forcément, on te demande très, très très (trop?) régulièrement : Et toi, c’est pour quand ? C’est vite vu :

enfant crise

 

  • Sinon, il y a quand même quelque chose de bien compliqué : gérer son budget. À 20 ans, encore chez papa/maman, la vie est royale ! Pour peu qu’on est un job étudiant à côté, et c’est easy life/pépouze/tranquilou… À 25 ans, c’est autre chose, surtout pour une accro du shopping comme moi !

pauvrete-crise

« T’es adulte, maintenant »

Je crois bien, mais dans ma tête je suis encore une adolescente. Pas par peur de grandir, simplement parce que je veux continuer de profiter et de surkiffer la vie sans avoir de contraintes comme à 15 ans !

Alors quoi qu’il en soit, où que vous soyez dans quelques années, et quelque soit votre âge, votre situation, on s’en fout ! Du moment que vous vivez la vie à pleines dents, que vous êtes heureuses, et surtout, que vous vous donnez corps et âme pour atteindre vos objectifs, tout va bien !

On vieillira le jour où on arrêtera d’avancer en même temps que le temps, et qu’on se contentera de le regarder passer comme un train qui s’éloigne. (Minute philo bonsoir…)

Et vous, quel âge avez-vous dans votre tête ?

 


 

Comme vous l’avez vu la semaine dernière j’ai été voir le film Brooklyn en avant première ! Il sort le 9 Mars et il est vraiment très très joli ! Bon attention aux plus sensible car l’émotion est quand même bien présente !

Je vous laisse un petit lien afin de voir la bande annonce : ICI 

 

partager

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’ai bien aimé cet article car je suis de la génération 1991 et donc je viens d’avoir 25 ans; et évidemment je me suis reconnue dans certains points comme les copains qui commencent a se marier, acheter un appartement, avoir des enfants alors que j’ai l’impression d’être à des années lumières de cela (mais je crois que chacun y va à son rythme et qu’il n’y a pas de pression à se mettre ou de culpabilité à avoir, on fait tous des choix différents, des choix qui nous ressemblent, qui nous semblent juste à l’instant T), mais je ne suis pas d’accord quand aux réductions, par exemple la carte 12-25 a évolué depuis quelques années et on peut aller jusqu’à 27/28 maintenant, les musées c’est jusqu’à la fin de la 25eme année et je compte bien en profiter jusqu’au bout 😀 (mais je vis évidemment où tu veux en venir avec ce point ^^) Et personnellement je ne fais que dire  » quand je serais grande »alors je crois que ce n’est pas pour maintenant et ça me convient bine, je fais comme les grands mais ça s’arrête la :p

  • Oui, mais ce qui est bien à 25 ans, c’est qu’ensuite l’âge n’avance plus : moi j’ai bientôt 43 et je bute toujours sur mon âge.
    J’ai toujours l’impression d’avoir toujours commencé à travailler il y a 1 ou 2 ans!
    🙂