Mes 5 petites hontes inavouables #02

partager

capture-decran-2018-04-16-a-16-18-04

Vous voulez en savoir plus sur moi ? Après l’épisode 1 des 5 petites hontes inavouables, voici l’épisode 2 !

PREMIÈRE PETITE HONTE INAVOUABLE

Vous vous souvenez de cette honte horrible dans le premier article des 5 Petites hontes inavouables ? Celle de la petite culotte coincée dans le collant ? On m’en reparle encore ahaha. Et bien là, c’est toujours dans le même thème mais avec le soutien-gorge.

Je portais une chemise transparente, c’est joli, on est d’accord ! Mais attention à bien choisir sa lingerie. J’avais opté pour un SG sans bretelle qui se clipsait derrière (quelle idée, je me demande encore comment c’est possible ?). N’oubliez pas, j’ai bien écrit « blouse transparente » précédemment. Ai-je dis que l’action se passait au printemps, et dans un bus ? Bah oui, autant mettre le paquet. Bref, il faisait chaud, ce SG me coupait en  deux, je me tortillais un peu dans tous les sens quand tout à coup… le SG décide de lâcher, n’ayant pas de bretelles, je me suis retrouvée les nénés à l’air sous ma chemise transparente. Et une bonne galère à remettre ça dans le bus, devant tout le monde. Je sais pas si beaucoup de personnes ont vu, mais je sais que j’étais très très mal à l’aise ahah.

Comme on peut le voir sur mon post instagram de ce soir, ce n’est pas avec mes soutien-gorges ZERO FEEL by Sloggi que ça se serait arrivé ! Et comme vous êtes nombreuses à me demander où shopper les SG Zero Feel c’est cadeau : ICI

DEUXIÈME  PETITE HONTE INAVOUABLE

Si je vous dis que j’adore écouté Voltage, cherie FM et que je suis une incollable si on met Nostalgie à la radio. Même que j’aime bien ! Mes grands parents étaient branchés constamment sur Nostalgie quand j’étais tite, du coup, forcément. Bon à côté de ça, je suis aussi une incollable des musiques Disney. Puis bon, il y a aussi des classiques que je connais par coeur comme Tragédie et son fidèle Hey  Ho, ou Lorie et son grand « C’est le week end« .

 

TROISIÈME PETITE HONTE INAVOUABLE

Pour ne pas oublier l’espagnol, je regarde Amandine Malabule en espagnol sur Netflix. Tu sais, la série pour enfant avec une apprenti sorcière !
Depuis que j’ai fais mes études au Mexique, je suis bilingue en espagnol mais je ne le pratique pas souvent, j’ai peur d’oublier. Il est temps que je commence Casa del Papel non ? ahaha

Parfois aussi, je me parle dans ma tête en espagnol. Complètement tarée la meuf haha.

 

QUATRIÈME PETITE HONTE INAVOUABLE

J’ai toujours un doudou. Oui un vrai doudou que j’emporte à chaque voyage, chaque déplacement, avec des copines ou non. Et quand par malheur je l’oublie, ou que je crois l’avoir perdu… oulalala… c’est l’hécatombe !

CINQUIÈME PETITE HONTE INAVOUABLE

Je sais faire toutes les activités de vieux, et j’aime bien ! Ma mamie m’a appris depuis petite, à tricoter, à faire du canevas, à coudre. Mon grand-père à jouer aux mots croisés, aux sudoku, au scrabble et au triomino. Tout y passe… Si on cumule ça avec la radio Voltage, on peut conclure que j’ai 70 ans, sans soucis.

 

Et toi, tu as des petites hontes inavouables ?

partager

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’adore tu m’as trop faite rire