3 nuits à Venise : coup de coeur pour la ville de l’amour !

3 nuits à Venise : coup de coeur pour la ville de l’amour !

Les préjugés ont la peau dure, et Venise n’y échappait pas à la règle : pour moi c’était le summum de la ville attrape touriste, bondée de partout et finalement décevante. Quelle erreur ! J’ai tout simplement A-DO-RÉ.

Tout commence le 29 juin dernier, jour de nos 1 an de mariage avec Théo. Celui-ci m’annonce qu’il a réservé, en guise de cadeau, un petit séjour de 3 nuits à Venise, toute fin aout début Septembre, sachant que le 1er septembre sera nos 15 ans de couple et qu’on pourra fêter ça là-bas (pas bête la guêpe, une pierre deux coups, cadeau 2 en 1, pas né de la dernière pluie celui là !)

C’est une première fois pour nous deux, on redoute un peu tout ce qu’on a pu entendre dire sur Venise, mais c’est l’occasion rêvée de changer nos à priori et de découvrir LA destination des amoureux, celle qu’on retrouve dans à peu près toutes les bucket list de la planète.

Et bien autant dire que nos doutes se sont envolés immédiatement : on a été littéralement cueillis sur place par la beauté de cette ville si atypique, où chaque recoin de rue regorge de surprises et de choses à voir.

Comme on est des mauvais élèves, niveau organisation on s’y est pris un peu en last minute : avion et hotel ok, mais la veille on avait pas encore réfléchi aux transferts, aux restos, aux musées, à ce qu’on allait faire… Pas de panique, c’est super simple !

Comment se rendre à Venise ?

Il faut déjà bien comprendre que Venise est une ile 100% sans voiture, reliée au continent par un long pont, au but duquel (côté Venise) se trouve la Piazzale Roma, l’unique parking / gare routière de l’ile, ainsi qu’une grande gare. Vous pouvez donc vous rendre à Venise :
– En Voiture (11h30 de route depuis Paris pour les plus courageux), et laisser votre voiture sur le grand parking après le pont (25€ / jour environ)
– En Train (environ 10h de trajet depuis Paris en TGV, avec 2 correspondances à Turin puis Milan) : arrivée directement à Venise au niveau de la Piazzale Roma
– En Avion (ce que nous avons fait, environ 1h35 depuis Paris) : arrivée à l’Aéroport Marco Polo, à environ 30 minutes de bus de la Piazzale Roma (Parking) de Venise.

Comment se déplacer à Venise ?

Préparez vos meilleures baskets et échauffez vous les mollets car vous allez marcher, marcher et encore marcher ! Pas de voitures à Venise : il n’y a pas de rues mais des canaux de partout, avec des centaines (455, très exactement) de petits ponts partout pour traverser. Mais rassurez-vous, tout est à porté de pieds : il faut grosso modo 45 minutes de marche pour tout traverser d’Est en Ouest (sauf embouteillages de touristes un peu lents dans les rues étroites, ça arrive).

Il y a aussi les Vaporetto : ce sont littéralement les bus de Venise, sauf que ce sont des bateaux ! Il y a plusieurs lignes qui passent dans le grand canal de Venise. Ça peut sembler compliqué quand on regarde sur internet avant de partir, mais dans la réalité c’est très simple : Google maps (ou CityMapper) est votre meilleur ami ! On a utilisé Google Maps tout le temps, et ce qui est super c’est qu’il propose automatiquement des itinéraires mixtes avec marche + vaporetto pour gagner du temps (et en vous donnant le nom des arrêts et les horaires).
C’est donc un super moyen pour se déplacer rapidement, mais aussi pour admirer la ville depuis le canal (c’est juste trop beau !)
Niveau tarifs c’est pas donné : 12,5€ le ticket valable 75 minutes. Mais je ne peux que trop vous conseiller de prendre les pass 1, 2, 3 jours pour le vaporetto illimité, à respectivement 30, 40 et 50€. Il suffit de le prendre plus de 2 fois par jour pour le rentabiliser.

Il y a aussi les magnifiques bateaux taxi tout en bois, mais on a pas eu l’occasion de tester alors je vous laisse vous renseigner si ça vous intéresse ! Le vrai intérêt des bateaux taxi c’est qu’ils peuvent s’aventurer dans les canaux plus petits, et donc vous déposer ou vous récupérer directement au pied de votre hôtel ou du restaurant. Mais rien ne vaut un peu de marche, non ?

Où dormir à Venise ?

Je n’ai pas vraiment potassé la question puisque Théo avait réservé le NH Venezia Rio Novo : franchement pas mal, récent (très propre et pas du tout rococo), et surtout bien situé, car à seulement 10 minutes de marche de la Piazzale Roma. Du coup, en sortant du bus qui nous amenait de l’aéroport, pas besoin de prendre le vaporetto ou un bateau taxi pour aller à l’hôtel : 10 min de marche avec les valises et c’était fait. Pareil pour le jour du départ : on a laissé nos bagages à l’accueil de l’hôtel, on s’est baladé toute la journée et on est repassés par l’hôtel qui était du coup sur le chemin pour retourner au bus. Un vrai gain de temps !
En gros pour faire simple, quand vous chercherez votre hôtel : ouvrez le plan de Venise. La piazzale roma se trouve en gros à l’extrême Est. Et plus vous allez vers l’ouest, plus vous vous rapprochez du grand canal, de la place st marc etc… plus vous vous éloignez de la piazzale roma et donc il faudra vous taper les valises pendant un bon moment jusqu’à l’hôtel. Mais vous aurez moins de marche pour aller et venir tous les jours (puisqu’encore une fois, la plupart des choses se passent plutôt au centre/ouest). Il faut trouver le bon compromis !

En ce qui nous concerne l’hôtel était à en gros 25 minutes de marche du « centre » et c’était très bien comme ça !

Que faire à Venise ?

Si vous êtes arrivé jusqu’ici dans cet article, vous savez déjà 90% de ce qu’il y a à savoir : Venise est une ville sublime qui mérite de littéralement s’y perdre.
Évidemment, il faut aller sur la place St Marc, visiter le palais des doges, prendre le vaporetto, peut être même faire les romantiques ultimes et faire un tour de gondole (80€ les 30 minutes, prix règlementé donc ce n’est plus à la tête du client comme à une certaine époque), il y a des tonnes de musées incroyables, bref il y a vraiment de quoi faire !

Pareil pour les restos : Google maps et ses avis sera votre ami. On est dans une ville extrêmement touristique et la plupart des lieux ont au moins 500 voir parfois 2 ou 3000 avis ! La règle qu’on lit souvent c’est « menu en 5 langues = attrape touriste », c’est parfois vrai mais aussi parfois faux car on a dans l’ensemble super bien mangé pendant ces 4 jours, même dans des trucs qui payaient pas de mine de l’extérieur, il suffit juste de faire un peu attention (en gros tout ce qui est à moins de 8 minutes des lieux méga touristiques = à oublier).

Je vous invite à faire un tour sur ma carte Mapstr, comme d’habitude j’ai ajouté tous les restos qu’on a testé ou qu’on m’a fortement recommandé, je vous conseille de commencer par ça avant de tenter des choses au hasard.

J’ai aussi ajouté les activités / musées que nous avons fait.
Le musée dell’ Accademia est incroyable (art Vénitien du XIIIe au XVIIIe siècles, avec des peintures géantissimes de plusieurs 10aines de mètres de haut et de large), on avait pris l’audio guide c’était très intéressant. Musée Peggy Guggenheim un peu déçus, surtout que c’était pas donné et on avait fait le tour en 15 minutes. On a surtout eu de la chance car c’était encore la Biennale de Venise, avec des immenses expos d’art contemporain vers l’Arsenal de Venise, c’était trop bien !

Conseil : Téléchargez l’appli GetYourGuide (je ne connaissais pas, c’est Théo qui a trouvé à ça littéralement à l’aéroport avant de décoller) : On a réservé la plupart des choses en toute dernière minute avec cette appli :
– Tickets de bus aéroport -> Venise et pareil pour le retour (ainsi on a pu sauter dans le bus qui allait partir, sans le louper le temps d’acheter des tickets où il y avait la queue)
– Concert symphonique des 4 saisons de Vivaldi à l’église Vivaldi (je recommande ++++++ c’était fou !!!)
– Billets coupe-file pour le palais des doges (pour quelques euros de + on a littéralement doublé 200 personnes, tout en payant par apple pay en sirotant un Bellini en terrasse du café d’en face, quelle vie !!)

Et il y avait des tonnes d’autres bons plans / activités sur cette appli, qui est en tout cas très fournie pour Venise.

Je vous conseille grandement de vous garder une journée (ou au moins un bon après midi) pour faire Murano + Burano : on y va en vaporetto (même prix), et c’est juste trop beau ! Burano est une petite ile carte postale avec des mini maisons de toutes les couleurs, magnifique, à voir absolument. Environ 45 min de vaporetto. Et Murano, à l’aller ou au retour, moins jolie, mais où tous les souffleurs de verre travaillent. Et c’est super cool à voir une fois dans sa vie ! Là le vaporetto illimité prend tout son sens puisque rien que l’aller retour Venise Burano + arrêt à Murano c’est 3 tickets.

Petit tips, pour ne pas vous faire avoir comme nous : Il n’y a que 3 ponts qui traversent le grand canal, et ils sont très éloignés l’un de l’autre. Ainsi, pour traverser sans prendre le vaporetto (on avait pas pris le pass illimité tous les jours, flemme de payer 12,5€ chacun pour faire 400 mètres), c’est un peu la galère, et il y a à certain endroits des services de traversée en barque un peu grande (genre 15-20 personnes à la fois), juste pour passer de l’autre côté du canal. C’est super pas cher (1 ou 2€ max de souvenir), sauf… que c’est évidemment en espèces ou en pièces… qu’on n’avait pas. Du coup 10 min de marche dans des mini ruelles pour revenir en arrière et trouver l’unique ATM (distributeur) à des kilomètres à la ronde !

N’hésitez pas également à bien regarder sur internet les meilleures périodes pour y aller, en faisant la bonne balance Météo / touristes. En hiver il y a les acqua alta où tout est innondé, et en plein été il peut faire 35 degrés avec 4 touristes au m2. Franchement, cette période (toute fin aout / début septembre) c’était le créneau idéal, il a fait beau tous les jours, et il y avait du monde mais c’était laaaaargement supportable ! Attention cependant aux dates de la Mostra de Venise (équivalent du festival de Cannes) : Ça a commencé le 1er septembre (notre dernier jour) et il y avait littéralement 5 fois plus de monde partout que les 3 jours précédents.

Voilà voilà, que de blabla, en tout cas pour résumer je ne peux que trop vous conseiller ce voyage, 2-3 nuits suffisent pour visiter une bonne partie et passer du bon temps ! C’est beau, ultra dépaysant, on se balade sans avoir besoin d’organiser 1000 trucs avant, on se pose au hasard dans un beau café, on sirote un Bellini (spécialité inventée à Venise : Prosecco + crème de pèche), le soir on rentre à pieds le long des petits canaux éclairés en mangeant une glace, bref je veux y retourner.

Gros bisous !

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *